Portail Agorique

De LERDA
Version du 1 février 2018 à 10:38 par Sysop (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher


Essais de définition :

L'agorique est la discipline du fonctionnement des agoras.


Une agora est une n-eccéité [1] imprédicative [2] en interaction (neg)entropique dont le tout sera supérieur à la somme des parties :
  • ses données en définissent la forme,
  • ses métadonnées (données sur les données) en documentent l'essence,
  • ses syllodonnées (données entre les données liées) en conditionnent l'interligence
  • ses hyperdonnées (données liées externes)
Exemples d'agoras : systèmes, schémas, graphes, atomes, planètes, multitudes, réseaux, tenségrités, univers, pensée, peuples, Etats, politique, nature, ecosystèmes, amphitèmes (systèmes de systèmes) météo, états critiques, langues ... chacun de nous.


L'agorique est donc une généralisation polylectique au tiers non-exclu de la logique.
  • Une agorèse est une synthèse émergente aux propositions conditionnellement réflechies (maillées).
  •  :un agoriel (ou un agoriciel) est un fonctionnel (ou un programme) informatique destiné à fonctionner à travers la libre interaction de multiples entités au sein d'une agora.


Il semble que l'on puisse caractériser une agora par l'interlateralisme de ses relations (toute action doit tenir compte de réaction de tous les autres composants de l'agora)[3] et de sa dépendance d'un ou plusieurs attracteurs étranges.


Vocabulaire :
  1. "ecceité" (cf. ) est pris ici dans son sens d'objet, corps, etc. quelconque : quoi que ce soit qui puisse être désigné (ecce : "ceci", en latin). "n" dans "n-ecceité" indique la taille de la population de l'agora.
    Les ecceités peuvent être des occurrences d'une même quiddité dont elles partagent la part quidifiante de leur essence (métadonnées).
  2. "imprédicatif" est pris ici dans le sens du paradigme d'imprécativité de Louis Pouzin ("le réseau des réseaux") : toute agora peut-être par sa définition une agora d'agoras, d'agoras, etc. qui pourra être ouverte (nombre infini d'agoras) ou fermée (nombre fini d'agoras)
  3. Les relations internationales peuvent dans une certaine mesure être multilaterales (trois ou un petit nombre de parties prenantes domainantes conduisant le jeu), les relations globales de l'écosystème digital ne peuvent être qu'interlaterales vu sa la nature pulvérale de sa granularité conduisant à une omnipartieprenance.


Notes et documents